« Bienvenue à Saint-Pierre | Accueil | Sur les traces d'Abraham Lincoln en Virginie »

10/11/2012

L'art du ti-punch

IMG_3886
Vous connaissez mon dévouement quand il s'agit de tester les incontournables d'une culture pour vous. Dans une autre vie, j'étais probablement la goûteuse de Cléopâtre. Ou Cléopâtre elle-même... Bref.

Mon sens du devoir - que mon sens du devoir - m'a amenée à me concocter des ti-punchs à la martiniquaise dès le soir de mon arrivée sur l'île. Il faut dire que je suis allée à la bonne école: pendant l'événement Martinique gourmande, à Montréal, le journaliste Paul Simier, grand amateur de rhum agricole, m'a donné un «cours de préparation de ti-punch 101». J'ai toutefois réalisé que je devrais me livrer à l'exercice à de nombreuses reprises avant d'arriver à maîtriser cet art.

Il faut ce qu'il faut.

De la théorie à la pratique, j'ai fait l'exercice avec Depaz, Neisson, Clément, Saint-Étienne... Non, ce ne sont pas des compagnons de beuverie, mais bien des rhums agricoles martinicais

Premier essai: dans une sympathique gargote de Saint-Pierre avec mes compagnons de route. Le serveur dépose une bouteille de Depaz sur la table, avec du sucre, du sirop de canne (on peut concocter le ti-punch avec l'un ou l'autre) et du citron. Alors que certains mélangent le sucre de canne à de l'eau avant de préparer le ti-punch, ici, on met tout directement dans le verre.

Bon, d'accord, j'y suis allée un peu fort sur le rhum. La fois d'après, à la Villa Saint-Pierre, j'ai été plus raisonnable (j'vous jure!). Et j'ai même utilisé le bois lélé, petite branche qui sert à mélanger le ti-punch!

IMG_3887

La recette est simple, pour ceux qui seraient tentés de recréer une atmostphère martiniquaise à la maison: mettez du sucre de canne (ou sirop de canne) dans un verre, pressez un morceau de citron vert et ajoutez du rhum. Les quantités? À votre goût!

À découvrir également: Coucher de soleil martiniquais,  L'esclavage en MartiniqueLe bonheur est dans un hamac en Martinique, Bienvenue à Saint-Pierre et Bons baisers de Martinique.

Je suis l'invitée du Comité martiniquais du tourisme. Merci!

Pour me suivre sur Twitter et Instagram: @Technomade. 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

publicité

Marie-Julie GagnonMarie-Julie Gagnon

Sorte de créature hybride à mi-chemin entre Minifée et Carrie Bradshaw, Marie-Julie Gagnon aime autant parcourir la planète sac au dos qu’avec sa valise à roulettes. Aujourd’hui journaliste, reporter, chroniqueuse, auteure et bloggeuse, elle n’arrive toujours pas à choisir le chapeau qu’elle préfère.


EN VIDÉO

novembre 2013
dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30