« J'ai dansé avec un dauphin | Accueil | Québec avec les yeux d'un touriste »

20/03/2012

Un nain autour du monde... pour la science!

nain
Je ne parle pas de celui d'Amélie Poulain, mais de ce gnome envoyé aux quatre coins de la planète par le fabricant allemand de balance Kern pour démontrer que la gravité diffère selon l'endroit où l'on se trouve. En clair, un objet (ou un être humain) n'a pas tout à fait le même poids dans tous les pays. Non, nous ne sommes pas tous gravitationnellement égaux!

Avant de songer à déménager pour pouvoir manger plus de crème glacée, sachez cependant que la variation est minime, soit 0,5% de plus ou de moins.

Selon cette expérience pilotée par des physiciens, nous serions plus légers à Mumbai qu'en Antartique (à part si, comme moi, vous avez tendance à faire des excès de pan naan sitôt arrivé en Inde). Concrètement, en Antartique, «l'objet-homme» pesait 309,82 g, à Londres, 308,66 g, à Mexico et Mumbai, 307,66 g.

«Et pourquoi cette variation?» vous entends-je marteler en choeur. De ce que je comprends, la Terre ne serait ni ronde, ni plate, mais patatoïde. Scandale! Notre belle boule bleue — oui, celle-là même, si parfaitement sphérique, qui a supposément servi de modèle au globe-terrestre qui trône dans un coin de votre bureau — a en réalité l'air un peu rabougri d'un tubercule (*bruit de ballons qui dégonflent*). 

On peut suivre les péripéties du «globetrotter gnome» par l'entremise du site The Gnome Experiment, de Tumbl et de Twitter. Sachez que si vous vous sentez la fibre scientifique (et/ou avez un faible pour les nains), Kern cherche des volontaires pour peser son rejeton.

Prochaines étapes: visite du Snolab, centre canadien sous-terrain voué à l'étude des particules élémentaires (il se trouve à deux kilomètres de la surface terrestre, ce qui en fait le laboratoire le plus profond de la planète), suivi d'une escale à Genève, au Grand Collisionneur de Hadrons (LHC) du Centre européen de recherche nucélaire. Du sérieux. 

Au Pôle Sud

En fouinant sur Vimeo, j'ai constaté que Kern n'en était pas à sa première expérience farfelue. Pour ceux que les sujets intéressent, voici des vidéos sur le poids d'un baiser et d'une moustache.

(Via Thérèse Parisien sur Twitter,  Libération, TF1Metro UK et New Scientist)

Pour me suivre sur Twitter, par ici.

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

publicité

Marie-Julie GagnonMarie-Julie Gagnon

Sorte de créature hybride à mi-chemin entre Minifée et Carrie Bradshaw, Marie-Julie Gagnon aime autant parcourir la planète sac au dos qu’avec sa valise à roulettes. Aujourd’hui journaliste, reporter, chroniqueuse, auteure et bloggeuse, elle n’arrive toujours pas à choisir le chapeau qu’elle préfère.


EN VIDÉO

novembre 2013
dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30