« Balade gourmande à Riverside et Leslieville | Accueil | La Barbade lance une campagne pour attirer les handicapés »

16/11/2011

Trois coups de coeur torontois

Chaque fois que je me rends à Toronto, je découvre des endroits qui me font apprécier de plus en plus la ville. Trois lieux qui m'ont séduite lors de mon récent séjour.

1- SOMA Chocolatemaker

Somaaa

Distillery District est un quartier branchouille (et piétonnier) où semble migrer le tout Toronto durant le week-end. Riche en histoire, le secteur a servi de décor à plusieurs scènes de films et d'émissions de télé. Des événements en tous genres y ont lieu régulièrement (j'ai même croisé des mariés en pleine séance de photos).

Je n'ai pas eu le courage d'aller faire la queue pour goûter le soi-disant meilleur café de la ville chez Balzac's Coffee Roasters, mais la chocoolique en moi a trouvé la force nécessaire pour affronter la cohue de SOMA. Et je ne l'ai pas regretté: mon Spicy Mayan hot chocolate m'a ravie!

Chocolat chaud
 

 À noter que c'est dans ce quartier qu'aura lieu le marché de Noël dès le 2 décembre.

 

2- Le Sky Yard du Drake hotel

MJdrinkCe n'était pas la première fois que j'allais prendre un verre sur cette terrasse à ciel ouvert de la rue Queen Ouest, mais la première où j'y allais en automne. Ambiance décontract' et clientèle majoritairement composée de trentenaires (du moins, au moment de mon passage). J'ai siroté un Basil Smash (gin, basilic, sirop et lime) recommandé par le barman en papotant avec l'autre journaliste qui était du voyage. Un excellent choix! 

L'Underground, au sous-sol, propose des spectacles et des événements divers, comme 86'd Monday, consacré aux découvertes culinaires (et alcoolisées!). 

Le Drake reste un incontournable pour les mordus de culture.

 

3- Wrongbar

Ma collègue et moi avions envie d'avoir un aperçu du nightlife torontois. C'est Brian Smiley, le sympathique programmateur musical du Drake, qui nous a suggéré le Wrongbar.

Il a fallu demander notre chemin à quelques reprises puisque l'endroit n'est pas clairement identifié. Une fois à l'intérieur, le charme a rapidement opéré et les DJs (dont M A N I K) nous ont donné des fourmis dans les jambes. 

Contrairement aux clubbeuses surmaquillées et très peu couvertes croisées en cours de route, les clientes du Wrongbar semblaient pouvoir respirer sans devoir à tout prix être perchées sur des talons vertigineux (j'ai même vu des filles portant des kangourous). D'ailleurs, la diversité de la faune m'a davantage marquée que la déco: impossible de décrire les lieux après-coup (à moins que les quelques gorgées d'alcool ingérées m'aient fait perdre la mémoire?), à l'exception de la banquette sombre sur laquelle j'ai posé mes fesses une partie de la soirée. Seulement le flash-back d'un bar underground de San Francisco où j'ai échoué un soir de la fin des années 1990 (si vous tenez à une vraie description, allez plutôt chez lui)...

Oui, c'est ça: le Wrongbar est l'un de ces lieux un peu hors du temps où on se fout éperdument du dress code et de la déco. On y va pas non plus pour les cocktails fancy, la liste étant plutôt limitée. Ici, c'est la musique d'abord.

Samedi dernier, le prix d'admission était de 15$. Une très belle soirée, qui s'est étirée jusqu'à la fermeture de l'établissement. Ça dit tout. 

 

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT: Balade gourmande à Riverside et Leslieville, Le Germain Maple Leaf Square: élégance, confort... et sport!, Tromper Montréal avec TorontoToronto-Vancouver en trainUne fille... et des dizaines de paires de chassures! (The Bata Shoes Museum)La tour du CN en vidéoToronto en images et Le Toronto de Scott Pilgrim.

J'étais l'invitée de l'hôtel Le Germain Maple Leaf Square, de Porter airlines et de Tourism Toronto.

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

publicité

Marie-Julie GagnonMarie-Julie Gagnon

Sorte de créature hybride à mi-chemin entre Minifée et Carrie Bradshaw, Marie-Julie Gagnon aime autant parcourir la planète sac au dos qu’avec sa valise à roulettes. Aujourd’hui journaliste, reporter, chroniqueuse, auteure et bloggeuse, elle n’arrive toujours pas à choisir le chapeau qu’elle préfère.


EN VIDÉO

novembre 2013
dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30