« Chocolat show | Accueil | L'appel du Nord »

27/06/2011

Dix raisons gourmandes de visiter la Suisse

Capture d’écran 2011-06-26 à 23.33.04
Pour certains, c'est le pays du chocolat. Pour d'autres, celui du fromage. Peu importe ce qui vous fait saliver, vous découvrirez que la gastronomie suisse va au-delà de ces clichés... même s'ils ne sont jamais bien loin.

1- La fondue au fromage

FondueUn grand classique. On la mange simplement avec pain et pommes de terre. Les Fribourgeois préfèrent généralement celle au Vacherin, mais comme plusieurs, j'ai craqué pour la moitié-moitié, qui inclue aussi du Gruyère. Ce qui m'amène au deuxième point...

 

2- Le Gruyère AOC

Gruyère
Première leçon de ce voyage en Suisse: le gruyère n'a pas de trous. Et vlan les savants! C'est plutôt l'emmental qui en est doté, à cause du procédé de fermentation. Pour tout savoir sur ce fromage typiquement suisse (mais pas le plus populaire, le mozarella est en tête de liste à cause de l'amour des Suisses pour la pizza!), rendez-vous à La Maison du Gruyère... à Gruyères. Parenthèse: seule la ville s'écrit avec un «s». Par ailleurs, «AOC» signifie «appellation d'origine contrôlée», utilisé afin de protéger le produit et de s'assurer qu'il provient bel et bien de la région. À découvrir: La Route du Gruyère AOC.

 

3- Le chocolat 

chocolat
Il y a bien sûr Cailler, plus ancienne marque de chocolat suisse, qui appartient aujourd'hui à Nestlé. Mais mon coeur penche plutôt vers Villars. Fondée en 1901, la Fabrique de chocolat propose des saveurs comme «Absinthe» (j'ai détesté à cause du goût anisé), «Kirsh» (miam!), À l'ancienne, avec des éclats de bricelets caramélisés (un délice!) et larmes d'Edelweiss (que je n'ai pas goûté et je le regrette). Sans oublier l'incontournable Lindt, bien sûr.

 

4- La meringue accompagnée de crème double

Meringue et crème double
Le bonheur est désormais pour moi nappé de crème double. N'ayant subi aucune transformation, elle reste d'une douceur infinie. D'une richesse infinie (ou presque), aussi, puisqu'on parle quand même d'une crème à 40 à 45 %. Dégustée avec des fraises et la meringue cuite au four à bois, croustillante là où il faut, on parle carrément de paradis. Ou de péché...

 

5- La raclette

Raclette
Encore du fromage? Pourquoi croyez-vous qu'on voit autant de vaches dans les brochures touristiques? Ici, on ne badine pas avec le fromage utilisé pour la raclette. Dans le Valais, l'un d'eux est particulièrement prisé: celui de Tourtemagne. Contrairement aux fours qu'on nous vend au Québec, en Suisse, on racle littéralement le fromage fondu pour le déguster avec des pommes de terre, des oignons, des cornichons... Miam!


6- Les bricelets

bricelets

Mama mia! Je ne parle pas allemand, mais diantre! ces délices méritent que je déploie mon vocabulaire italien (m'en reste un autre: ciao!, mais je le garde pour plus tard les bambinos - ah! tiens, un autre!). Imaginez une gaufre sur laquelle un Boeing aurait roulé. Je vous l'accorde, l'image est boiteuse. Mais vous comprenez où je veux en venir: les bricelets sont fins, parfois plats, parfois roulés. Tantôt salés, tantôt sucrés. Et ils contiennent de la crème double. Ai-je besoin d'en rajouter?

 

7- Les vins et les liqueurs

   Bonvin vin
«Ah bon?» vous exclamez-vous de l'autre côté de l'écran. «Eh oui!» vous réponds-je avec le sourire réconfortant de celle qui est passée par là. On ne connaît pas très bien les vins de Suisse ici parce que rares sont les bouteilles qui se frayent un chemin jusqu'à notre succursale de la SAQ. L'exploitation étant réduite, la majorité de la production est consommée par les Suisses. Je peux toutefois vous dire pour avoir goûté de mes papilles goûté qu'on gagne à les découvrir sur place. Mention spéciale à l'eau-de-vie Poire à Botzi, une spécialité fribourgeoise.

 

8- Crème glacée Mövenpick

6a00e54f91645288340154331b1915970c
Je n'ai léché que celle à la vanille offerte dans l'avion qui m'a ramenée au pays, mais une «source fiable» (Gwenaëlle Reyt, Suisse d'origine maintenant installée au Québec, pour ne pas la nommer) m'indique que celle à la meringue et crème double est à se rouler par terre. 

 

9- Le macaroni de montagne (ou «du chalet»)

 macaroniBanales pâtes nappées de fromage? Que nenni! Riche à souhait, on accompagne ce macaroni contenant pommes de terre, lardons, fromage et crème d'une compote de pommes. Je vous l'accorde: on est loin du raffinement. Mais après une randonnée dans les Alpes, avec les pics enneigés en toile de fond, c'est tout à fait dans le ton.

 

10- Boisson Flauder

Flauder
L'une des boisson gazeuses fort appréciées après une promenade en montagne. Celle que j'ai bue contenait de l'arôme de sureau et des herbes.

Côté restos, trois coups de coeur: le buffet du soir du Belvedere, à Grindelwald, Chez Meyer's (hôtel Regina), à Wengen, et Chez Blanc, à Matran, près de Gruyères.

Je n'ai bien sûr pas gouté à tout pendant les sept jours passés en Suisse. Si le sujet vous intéresse, Le Routard dresse sa propre liste de recettes régionales.

P.S.: Si vous voulez la recette de bricelets frigourgeois, je l'ai publiée sur mon blogue personnel (Taxi-brousse).

Ce voyage a été réalisé suite à une invitation de SWISS International Airlines et de Suisse Tourisme

À lire également: Chocolat showLa Suisse, paradis des enfants?Déjeuner avec James BondBalade à MürrenEn direct du Jungfrau et En classe affaires avec SWISS. 

Pour me suivre sur Twitter, par ici.

P.S.: : Ciao!

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

publicité

Marie-Julie GagnonMarie-Julie Gagnon

Sorte de créature hybride à mi-chemin entre Minifée et Carrie Bradshaw, Marie-Julie Gagnon aime autant parcourir la planète sac au dos qu’avec sa valise à roulettes. Aujourd’hui journaliste, reporter, chroniqueuse, auteure et bloggeuse, elle n’arrive toujours pas à choisir le chapeau qu’elle préfère.


EN VIDÉO

novembre 2013
dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30