« Toronto en images | Accueil | Le Toronto de Scott Pilgrim »

29/08/2010

Fabuleux voyage en Chine et dans le temps

Cde07a12c06ffdc6543391133eabdc08Je suis allée voir l’exposition L’empereur guerrier de Chine et son armée de terre cuite au Musée royal de l'Ontario sans trop d’attentes. Exténuée, je pensais surtout à tuer le temps avant de me laisser bercer par le train que je m’apprêtais à aller prendre. Le choc m’a d’autant plus prise par surprise… 

À peine entrée, j’ai su que je ne ressortirais pas indemne de cette exposition présentée au Musée Royal de l’Ontario. Il faut dire que je voue un amour particulier à la Chine, ce monde en soi. J’ai beau avoir déjà foulé le sol de ce pays plus grand que nature, je me perds toujours dans les dédales de son histoire. Ça tombe bien : j’adore me perdre…

On ne s’arrête pas à l’armée de terre cuite, bien sûr, dans cette exposition présentée depuis le 26 juin dernier. Les artefacts servent de fil conducteur. L’odyssée nous entraine de la dynastie des Qin à celle des Han. 

Point de départ : la découverte de milliers de sculptures grandeur nature faites de terre cuite dans la province du Shaanxi (au nord) en 1974. Au fil des tableaux se croisent les destins des empereurs et leur obsession pour l’immortalité.

Imaginez la surprise des archéologues mettant au jour plus de 2000 guerriers… Un seul mot pour qualifier le mausolée de l’empereur Qin Shihuangdi, premier de la dynastie portant son nom : démesure.  Voulant emporter ce qui l’entourait de son vivant, il a fait reproduire son monde dans un immense tombeau. Les fouilles sont toujours en cours sur place ; le plus vaste complexe funéraire de Chine recèle encore de nombreux et mystérieux trésors.

La visite se fait en trois partie : l’ascension de Qin à partir du IXe siècle av. J.-C., l’armée de terre cuite et l’époque harmonieuse des Han. Si la première permet de mieux comprendre la seconde, la troisième démontre à quel point malgré la dénonciation des pratiques de Qin, les Han conserveront les politiques administratives et les rites funéraires de leurs prédécesseurs.  Les statues des Han seront toutefois moins ambitieuses, plus petites mais tout aussi évocatrices des mœurs de l’époque.

À ne pas manquer : la vidéo qui relate la découverte de l’armée de terre cuite. 

Maintenant, je rêve d’une visite au musée chinois érigé sur le site archéologique inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987…

Pratico-pratique :

• L’exposition est présentée jusqu’au 2 janvier 2011

• Prix d’entrée pour un adulte : 24 $+ 7 $ pour l’exposition L’empereur guerrier de Chine et son armée de terre cuite

• Les restaurant c5 et Food Studio Café proposent tous deux des menues spéciaux en lien avec l’exposition. 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

publicité

Marie-Julie GagnonMarie-Julie Gagnon

Sorte de créature hybride à mi-chemin entre Minifée et Carrie Bradshaw, Marie-Julie Gagnon aime autant parcourir la planète sac au dos qu’avec sa valise à roulettes. Aujourd’hui journaliste, reporter, chroniqueuse, auteure et bloggeuse, elle n’arrive toujours pas à choisir le chapeau qu’elle préfère.


EN VIDÉO

novembre 2013
dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30