« Sur le vif : le tour des Amériques en six mois | Accueil | Conseils pour des voyages en famille réussis »

18/10/2009

Voyager avec des enfants

Nicolas St-Cyr, Isabelle Marjorie Tremblay et leur fille Sofia au Mexique l'été dernier Difficile, voyager avec des enfants ? Pas du tout ! En plus de nous permettre de redécouvrir le monde à travers leurs yeux, ils sont souvent les meilleurs passeports pour entrer en contact avec les habitants des pays visités. N’étant pas la seule à privilégier les escapades en famille, j’ai recueilli les témoignages de parents voyageurs de mon entourage et des réseaux Twitter et Facebook. 

« On ne s’est jamais empêchés de faire quoi que ce soit parce qu’on avait des enfants, lance d'entrée de jeu Nolsina Yim, qui a eu ses trois fils à deux ans et 13 mois d’intervalle. Elle a sillonné avec eux et leur père le Cambodge (son pays d’origine), la Thaïlande, la France en entier, la Belgique et le Canada. « Voyager en famille n’est pas contraignant, martèle la journaliste et scénariste pigiste. Au contraire, les enfants amènent une nouvelle liberté. Les gens nous invitaient chez eux. Ils n’avaient pas peur puisque nous voyagions avec des enfants. »

Privilégiant l’hébergement dans les auberges, la famille de Nolsina a parfois profité du confort d'hôtels plus luxueux. « Quand tout le monde était crevé, nous n’hésitions pas à aller passer une nuit dans un quatre étoiles. » 

Aujourd’hui adultes, ses enfants ont tous la piqûre du voyage. S’ils volent maintenant de leurs propres ailes, ils continuent de partager certains moments privilégiés avec leurs parents. « Je pars à New York demain avec mon fils aîné, raconte Nolsina, qui a l’air à peine plus âgée que lui. L’été dernier, je suis allée à Londres avec le cadet. » 

Aurait-elle mis le cap sur n’importe quelle destination quand ils étaient petits ? « Nous étions conscients qu’il y avait des limites, répond-elle après un moment de réflexion. Je ne nous voyais pas dans le désert, par exemple. Il faut rester conscient que l’aventure se trouve au coin de la rue et que déjà, voyager avec des enfants est une aventure en soi. »

Des familles tricotées plus serrées

Nolsina Yim est persuadée que tous ces périples ont soudé les membres de son clan. « Ils nous ont apporté la connaissance de l’autre, de l’amour et un côté social, aussi. Quand on voyage avec des enfants, les gens viennent vers nous. » 

Sophie et Audrey, les filles de Stéphanie Bolduc, à dos de dromadaire en JordanieMère d'un bambin de 15 mois, Mylène Moisan revient d'un périple de dix jours en Corse. « Tout a été fantastique ! Avec un minimum d'organisation (quelques couches, des boîtes de lait pasteurisé, des bananes et des bouts de pain !), il n'est pas vraiment plus difficile de voyager en famille. Évidemment, on se couche plus tôt et on est plus sages, mais les souvenirs qu'on en retire sont impérissables ! »


Pourquoi voyager avec des enfants ? La réponse de Stéphanie Bolduc, mère de deux filles, ne se fait pas attendre : « Pour leur faire découvrir le monde ! D'autres langues, d'autres cultures, d'autres religions, d'autres visages... Cela leur ouvre l'esprit et les allume sur ce qui se passe ailleurs que chez elles. Elles voient des gens qui ne mangent pas beaucoup, qui ont des vêtements usés et sales et qui ont un immense sourire quand même. Ils n'ont rien mais ils sont heureux quand même. Je crois que c'est une des raisons pour laquelle nous aimons voyager avec nos filles. Cela relativise beaucoup les choses. Quand elles ont envie de chialer pour rien, on leur reparle des gens rencontrés lors de nos voyages et elles comprennent que notre vie est très simple au Québec. » 

Stephanie Bolduc et sa famille au Costa Rica Ensemble, le clan a exploré la France, la Floride, le Costa Rica, la Jordanie et même Terre-Neuve en Westfalia. Stéphanie souligne elle aussi l'ouverture des gens et la complicité entre les membres de la famille. « Les gens nous ouvrent leurs portes plus facilement, observe-t-elle. Ils ne nous voient pas comme des étrangers mais plutôt comme une famille. Au fond, nous leur ressemblons un peu plus en voyageant avec nos enfants. Cela nous rapproche également tous les quatre. Nous vivons des aventures extraordinaires tous ensemble et nous partageons ces souvenirs par la suite. Nous ne partirions plus sans nos enfants mon conjoint et moi, à part pour des escapades à New York ou San Francisco par exemple. »

Geneviève Lefebvre a emmené son fils aux quatre coins de la planète dès sa petite enfance. « Notre rapport au quotidien a changé, croit-elle. Entre une mère et son enfant, il y a toujours la routine. En voyage, on se découvrait autrement. À Buenos Aires, il avait quatre ans, il mangeait des papas paille et chantait Adios nonino dans des restaurants malfamés jusqu'à deux heures du matin (il y avait plein d'autres enfants à cette heure-là, les Argentins ne se couchent pas !). Il est monté à cheval sans moi dans la pampa, a fait grillé la viande des parillas et, au bout de six semaines, il parlait espagnol comme ma grand-mère ! »

« Ce que voyager en famille nous a apporté ? s’interroge Michel Julien, quatre fois père. Des souvenirs merveilleux ! Les enfants se souviennent de presque tout, même des voyages qu'ils ont fait à l'âge de 5 ou 9 ans. »

Sofia St-Cyr, fille d'Isabelle Marjorie Tremblay, et une amie mexicaine 

L’été dernier, Isabelle Marjorie Tremblay a sillonné le Mexique avec son conjoint et leur fille de trois ans. Au cours des derniers mois, la petite famille s’est également rendue en République dominicaine, en France, aux Îles de la Madeleine et dans plusieurs autres coins du Québec. « Avec le recul, je trouve que les voyages ont renforcé nos liens. Notre complicité est encore plus grande. Nous avons accumulé plusieurs souvenirs magiques. J’aurais été malheureuse que ma fille ne partage pas notre passion des voyages. Ce n’est que le début. Notre tour du monde en famille, nous le ferons ! », conclut, rêveuse, celle qui s’apprête à donner la vie une seconde fois...

Isabelle Marjorie Tremblay et sa fille Sofia en France Isabelle Marjorie Tremblay et sa fille Sofia en France

SUR LE MÊME SUJET: 

Conseils pour des voyages en famille réussis

Le voyage en héritage

Dubaï en famille


À LIRE POUR VOUS INSPIRER :

• Deux guides québécois à découvrir : Voyager avec des enfants, Éditions Ulysse, Isabelle Chagnon et Lio Kiefer et Guide du voyage en famille, partir à l'aventure avec ses enfants, Édition Stanké, Marie-Chantale Labelle et Michel Houde, 2006 (ce dernier ne semble toutefois plus disponible en librairie).

• Deux suggestions de récits : Autour du monde avec Ulysse, Édition Stanké, Sylvie et Alain Soulat et Voyage au Viêt Nam avec un voyou, XYZ éditeur, Alain Olivier.

• Quelques sites Web et blogues : Voyages en famille, truffé de conseils d’un couple de Québécois qui voyagent avec leurs deux enfants, Les baguettes en l'air, famille québécoise qui bourlingue en Asie, blogue de Michel Houde, coauteur du Guide du voyage en famille, blogue soultraveler3 (en anglais) et Ocean'7 - Sept enfants autour du monde.

• Les blogues de Stéphanie Bolduc et sa famille en Thaïlande et en Jordanie.

• Un billet tiré du blogue de Geneviève Proulx (voir autre texte qui fait réfléchir). 

Entrevue (en anglais) de Delicious Baby avec Wendy Perrin, de Condé Nast traveler.

• Bilan de mon premier voyage mère-fille, mes billets sur notre voyage en famille à Vancouver et ceux de notre voyage à Taïwan en famille en 2008 sur Taxi-brousse. 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

publicité

Marie-Julie GagnonMarie-Julie Gagnon

Sorte de créature hybride à mi-chemin entre Minifée et Carrie Bradshaw, Marie-Julie Gagnon aime autant parcourir la planète sac au dos qu’avec sa valise à roulettes. Aujourd’hui journaliste, reporter, chroniqueuse, auteure et bloggeuse, elle n’arrive toujours pas à choisir le chapeau qu’elle préfère.


EN VIDÉO

novembre 2013
dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30